L’Autriche, prise au piège de sa dépendance au gaz russe

40 % du gaz utilisé en Europe vient de Russie. La guerre en Ukraine et l‘affrontement diplomatique avec Vladimir Poutine font craindre une crise de l‘approvisionnement.

Un pays pivot : l‘Autriche. Elle assure le transit d‘environ 30 milliards de mètres cubes de gaz russe chaque année vers le Sud et l‘Ouest de l‘Europe, en particulier. Le gaz arrive principalement via un pipeline qui traverse l’Ukraine.

Et l’Autriche elle-même dépend très fortement de cette source pour sa propre consommation : 80 % du gaz utilisé dans le pays vient de Russie. Avec l’irruption des troupes du Kremlin en Ukraine, l’Autriche se retrouve, d’un coup, prise au piège de sa grande dépendance énergétique.

Mon reportage sur le sujet, diffusé dans Accents d’Europe vendredi dernier (à partir de 6’40) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220311-abramovitch-sanctionn%C3%A9-la-vente-de-chelsea-bloqu%C3%A9e

Le nucléaire, énergie verte ?

C’est une véritable levée de boucliers en Autriche, depuis que la Commission européenne a annoncé mercredi la création d’un label « vert » pour les centrales nucléaires et au gaz. Officiellement la mesure, soutenue par la France qui veut relancer sa filière nucléaire, doit aider à mobiliser des fonds privés vers des activités réduisant les émissions de CO2. Jusqu’ici, seules les énergies renouvelables bénéficiaient de ce privilège. Mais, la Commission européenne prévoit maintenant de l’étendre aux centrales nucléaires. Résultat, les ONG environnementales s’insurgent, mais aussi des pays membres de l’Europe comme le Luxembourg, l’Allemagne … mais, surtout, l’Autriche !

Je vous explique le rôle particulier de l’Autriche dans la question nucléaire dans Accents d’Europe aujourd’hui (à partir de 2:30) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220204-quand-le-monde-rural-d%C3%A9sert-et-vieillissant-devient-un-enjeu-politique-en-europe

Bien-être animal : l’Autriche veut améliorer les conditions de vie des porcs en élevage

Il y a deux ans, les frères Hubmann ont décidé qu’ils élèveraient dorénavant leurs cochons en plein-air. (Sasendorf, Basse-Autriche)

« Le bien-être animal fait partie intégrante de la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour une alimentation plus saine et plus durable. L’Europe s’est ainsi engagée à réviser en profondeur toutes ses lois sur le bien-être des animaux d’ici fin 2023. En Autriche, le débat s’est déjà imposé dans la société, sur la question de l’élevage des porcs. C’est l’un des secteurs majeurs de l’agriculture dans ce pays avec près de trois millions de cochons pour moins de neuf millions d’habitants. Là aussi, ce sont les citoyens qui ont fait bouger les choses avec un plébiscite signé par 400 000 personnes. Résultat, le parlement a voté une résolution qui demande au gouvernement d’améliorer les conditions de vie pour les élevages de cochons hors-sols. »

Mon reportage sur ce thème pour Accents d’Europe à écouter sur le site de RFI : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220111-l-europe-s-engage-%C3%A0-faire-progresser-le-bien-%C3%AAtre-des-animaux-d-%C3%A9levage

Le président de la Confédération paysanne autrichienne, Georg Strasser, explique la nouvelle norme pour l’élevage des porcs sur caillebotis.

Bitume et asphalte : imperméabilisation des sols, exemple et contre-exemple autrichiens

Silvia Drechsler, maire adjointe de la ville de Mödling, devant le lit « renaturalisé » du ruisseau Mödlingbach.

La quantité de bitume qui recouvre nos sols est un enjeu climatique : ce qu’on appelle «imperméabilisation des sols» limite l’absorption du CO2 et entraîne un ruissellement des eaux de pluie qui augmente les épisodes d’inondations. En Autriche, l’organisation environnementale WWF a annoncé mi-octobre 2021 que 11 hectares de sols naturels avaient disparu sous des constructions. Dans le pays, les surfaces artificielles se multiplient deux fois plus vite que la population. Les statistiques manquent, mais il semblerait que l’Autriche soit, en Europe, une des championnes en la matière.

Je suis partie en reportage dans deux villes des environs de Vienne : l’une a reçu un prix pour sa gestion des sols, l’autre, à seulement quelques kilomètres, est plutôt un contre-exemple… Pour réécouter le reportage dans Accents d’Europe, c’est sur la page de RFI : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20211103-urgence-climatique-le-nucl%C3%A9aire-refait-surface-et-d%C3%A9bat

Les Verts face à la pratique du pouvoir, le boom de l’école à la maison et des nouvelles de l’antigermanisme autrichien #Piefkes

Des activistes environnementalistes occupent un chantier de route à Vienne. #LobauBleibt

Ce lundi, lendemain des élections allemandes, Accents d’Europe s’intéressait aux Verts. Vont-ils entrer au prochain gouvernement ? En attendant le verdict à Berlin, nous jetions un œil sur l’Autriche, qui pourrait inspirer au-delà des frontières, puisque, ici, les Verts sont installés dans certains ministères depuis un an et demi. Mais ils gouvernent aux côtés d’un parti conservateur avec lequel ils ont peu de points de convergence… Les Verts confrontés à la pratique du pouvoir et ce qu’en pensent les militants environnementalistes qui occupent un chantier de route à Vienne : voici le sujet de mon reportage que vous pouvez ré-écouter ici (à partir de 3’45) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210927-allemagne-apr%C3%A8s-les-%C3%A9lections-quelle-place-pour-les-verts

Et puis, pour se détendre, un sujet sur le mot « Piefke ». Prière de ne pas l’utiliser : c’est une insulte ! Très répandue en Autriche, puisqu’il s’agit de s’en prendre aux Allemands. Elle dit quelque chose de l’histoire de la relation de l’Autriche à l’Allemagne, je vous laisse écouter cela ici (à partir de 16:50) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210921-angela-est-elle-f%C3%A9ministe

Et puis, je vous signale le boom des déscolarisations en Autriche. Pourquoi tant de parents ont-ils fait le choix de faire l’école eux-mêmes en cette nouvelle année scolaire ? Et oui, cela tient à la pandémie… Mais pas forcément pour les raisons auxquelles on pourrait s’attendre (à partir de 6:00) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210915-en-allemagne-des-enfants-de-moins-de-12-ans-vaccin%C3%A9s-contre-le-covid