Der Geschmack meiner Heimat

Meine letzte Sendung ist bis kommenden Freitag noch online: oe1.orf.at/player/20221230/702829

Welches Essen Ausländer:innen in Österreich besonders vermissen

Foto: Das ist für einen meiner Interviewpartner DER Geschmack seiner Heimat…

Wie schmeckt Heimat? Nach einer bestimmten Brotsorte, nach gebratenem Fleisch, nach nicht homogenisierter Milch? Nach Koriander oder hauptsächlich scharf? Wer aus Gambia, Estland, Syrien oder der Schweiz kommt, wird anders antworten als eine Österreicherin. Semmelbrösel, ein wenig Senf, eine Prise Sumak – die kleinsten Sachen helfen gegen Heimweh, vorausgesetzt sie sind in der Vorratskammer vorhanden.

Ausländerinnen und Ausländer erzählen, welches Essen sie in ihrem neuen Land besonders vermissen. Und ob der Geschmack aus der alten Heimat sich leicht in der neuen wiederfinden lässt.

Autriche : le retour au charbon

L’ancienne centrale au charbon désaffectée (plus vraiment, déjà) de Mellach à côté d’une centrale plus moderne, à gaz.

La guerre en Ukraine a donné un coup d’arrêt brutal à des décennies de gaz bon marché importé de Russie vers toute l’Europe. Parmi les pays particulièrement dépendants, l’Autriche. Depuis la fin février 2022, la République alpine se démène pour trouver des alternatives. La peur d’un hiver sans gaz a fini par avoir raison d’un tabou : le retour au charbon a été acté. Recul scandaleux ou pragmatisme louable ? En Autriche, la décision divise… Écoutez mon reportage diffusé hier dans Accents d’Europe (à partir de 5:00) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220707-europe-le-retour-au-charbon-pour-combler-l-arr%C3%AAt-du-gaz-russe

« Nous serons l’archive de notre pays pour l’avenir » : la solidarité avec les artistes ukrainiens en Autriche

L’émission Accents d’Europe de ce jour était consacrée aux ratés et réussites de l’accueil des réfugiés ukrainiens en Europe. Un bel exemple autrichien : j’ai produit un reportage sur la solidarité particulièrement bien organisée ici envers les artistes ukrainiens — pourquoi elle fonctionne et comment … et pourquoi envers les artistes en particulier ? Les réponses dans mon reportage, qui commence vers 5’48 : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220608-rat%C3%A9s-et-r%C3%A9ussites-de-l-accueil-des-r%C3%A9fugi%C3%A9s-ukrainiens

L’Autriche, prise au piège de sa dépendance au gaz russe

40 % du gaz utilisé en Europe vient de Russie. La guerre en Ukraine et l‘affrontement diplomatique avec Vladimir Poutine font craindre une crise de l‘approvisionnement.

Un pays pivot : l‘Autriche. Elle assure le transit d‘environ 30 milliards de mètres cubes de gaz russe chaque année vers le Sud et l‘Ouest de l‘Europe, en particulier. Le gaz arrive principalement via un pipeline qui traverse l’Ukraine.

Et l’Autriche elle-même dépend très fortement de cette source pour sa propre consommation : 80 % du gaz utilisé dans le pays vient de Russie. Avec l’irruption des troupes du Kremlin en Ukraine, l’Autriche se retrouve, d’un coup, prise au piège de sa grande dépendance énergétique.

Mon reportage sur le sujet, diffusé dans Accents d’Europe vendredi dernier (à partir de 6’40) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220311-abramovitch-sanctionn%C3%A9-la-vente-de-chelsea-bloqu%C3%A9e

Peur sur la diaspora tchétchène

Après deux guerres d’indépendance dans les années 1990, Ramzan Kadyrov a été installé à la tête de la Tchétchénie en 2007, territoire des montagnes du Caucase. Une dictature impitoyable qui a poussé à l’exil près de 150 000 membres de la communauté tchétchène, dont beaucoup sont aujourd’hui installés en Autriche.

Pourquoi les Tchétchènes ont souvent choisi l’Autriche comme pays d’accueil ? Pourquoi la peur règne-t-elle aujourd’hui parmi les opposants exilés ? J’en parlais avec Alice Rouja dans Accents d’Europe sur RFI la semaine dernière (4’50 – si vous voulez sauter les nouvelles de Sarajevo, ce que je ne conseille pas 🙂 ) rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220304-la-guerre-en-ukraine-ravive-de-mauvais-souvenirs-en-bosnie