Meine Zähne und ich

Hörtipp für heute, 18.15 Uhr! Meine Sendung (mit Jonathan Scheucher) wird auf Ö1 gesendet. Garantiert ohne neue politische Ankündigung…

Vom ersten Zahn bis zum Gebiss im Glas. Eine Entwicklungsgeschichte

Interview mit Dentalanthropologe Kurt W. Alt – inklusive alten Römerzähnen ©S. Plattner

Unsere Zähne begleiten uns ein Leben lang. Jede Mutter kennt die Unruhe, die sich in einem Säugling breit macht, ehe mit einem halben Jahr der erste Zahn durchbricht. Aufregend ist es auch zur Zeit des Schulbeginns, wenn der erste Milchzahn zu wackeln beginnt und schließlich ausfällt. In der Jugend quälen sich viele mit einer Zahnspange, die schief gewachsene Zähne wieder geraderichtet. Als Erwachsene entscheiden sich manche für einen künstlichen Eingriff, der ausschließlich der Verschönerung dient: Zähne werden aufgehellt oder mit einer Keramikschale umhüllt.
Auch in der Kulturwissenschaft spielen Zähne eine zentrale Rolle. Neben Knochen sind sie bei Ausgrabungen oft die einzigen Überreste des menschlichen Körpers. Bereits bei den Römern waren weiße Zähne ein Schönheitsideal. Und auch falsche Zähne wurden schon damals benutzt, um fehlende Frontzähne zu kaschieren.

oe1.orf.at/programm/20211010/655146/Meine-Zaehne-und-ich

Les Verts face à la pratique du pouvoir, le boom de l’école à la maison et des nouvelles de l’antigermanisme autrichien #Piefkes

Des activistes environnementalistes occupent un chantier de route à Vienne. #LobauBleibt

Ce lundi, lendemain des élections allemandes, Accents d’Europe s’intéressait aux Verts. Vont-ils entrer au prochain gouvernement ? En attendant le verdict à Berlin, nous jetions un œil sur l’Autriche, qui pourrait inspirer au-delà des frontières, puisque, ici, les Verts sont installés dans certains ministères depuis un an et demi. Mais ils gouvernent aux côtés d’un parti conservateur avec lequel ils ont peu de points de convergence… Les Verts confrontés à la pratique du pouvoir et ce qu’en pensent les militants environnementalistes qui occupent un chantier de route à Vienne : voici le sujet de mon reportage que vous pouvez ré-écouter ici (à partir de 3’45) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210927-allemagne-apr%C3%A8s-les-%C3%A9lections-quelle-place-pour-les-verts

Et puis, pour se détendre, un sujet sur le mot « Piefke ». Prière de ne pas l’utiliser : c’est une insulte ! Très répandue en Autriche, puisqu’il s’agit de s’en prendre aux Allemands. Elle dit quelque chose de l’histoire de la relation de l’Autriche à l’Allemagne, je vous laisse écouter cela ici (à partir de 16:50) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210921-angela-est-elle-f%C3%A9ministe

Et puis, je vous signale le boom des déscolarisations en Autriche. Pourquoi tant de parents ont-ils fait le choix de faire l’école eux-mêmes en cette nouvelle année scolaire ? Et oui, cela tient à la pandémie… Mais pas forcément pour les raisons auxquelles on pourrait s’attendre (à partir de 6:00) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210915-en-allemagne-des-enfants-de-moins-de-12-ans-vaccin%C3%A9s-contre-le-covid

Répression, déradicalisation, victimes : retour sur l’attentat de Vienne

Accents d’Europe s’est penché cette semaine sur la question du terrorisme en Europe, à l’occasion du début du procès des attentats de novembre 2015 en France et juste avant les 20 ans du 11 septembre… L’occasion pour moi de revenir sur l’attentat de Vienne et ses suites. Pour rappel, le 2 novembre dernier, un tireur inspiré par une idéologie djihadiste avait ouvert le feu dans le centre de Vienne, tuant quatre personnes et en blessant une vingtaine.

Mercredi, je faisais le point sur l’arsenal législatif mis en place ici cet été, en réponse à l’attentat, pour lutter contre le terrorisme. Combattre l’idéologie djihadiste sans stigmatiser les musulmans, c’est un numéro d’équilibriste – et il faudrait aussi que les mesures soient efficaces… L’approche autrichienne a été très critiquée : le gouvernement va-t-il trop loin dans la répression ? Mon reportage à partir de 9:55: rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210908-proc%C3%A8s-du-13-novembre-un-p%C3%A8re-t%C3%A9moigne

Hier, on parlait de déradicalisation dans l’émission.

Lire la suite « Répression, déradicalisation, victimes : retour sur l’attentat de Vienne »

La polémique : une journée aux bains thermaux… entre femmes.

Féminisme et bains publics : deux ingrédients rêvés pour une polémique en Autriche. Les bains publics, thermaux ou organisés autours de plages ou de bassins en plein-air, sont ici très populaires en été. Mais quand une influenceuse* propose de n’y laisser entrer que des femmes pour une journée, l’idylle se gâte…

Pour écouter cette histoire, c’est sur le site de RFI, émission « Accents d’Europe », (à partir de 14:40 environ) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210906-apr%C3%A8s-les-jo

*Le profil instagram de @dariadaria : instagram.com/dariadaria

Le procès d’un jihadiste relance la question de l’islam radical

Le procès d’un terroriste présumé qui aurait combattu en Syrie pour l’Etat islamique remet la question des jihadistes radicalisés en Autriche sur le devant de la scène.

Il aurait égorgé, poignardé, fusillé. Des combattants ennemis, mais aussi des civils. Nom de guerre : «le fils d’Aischa». Turpal I., 33 ans, a grandi en Tchétchénie, mais c’est en Autriche, petite république prospère d’Europe centrale à la paisible réputation qu’il s’est radicalisé et a pris la décision d’aller combattre en Syrie dans les rangs de l’organisation Etat islamique, selon l’acte d’accusation du parquet autrichien.

Le temps du jugement est maintenant venu pour Turpal I. Son procès, au côté de six autres accusés, débute à Vienne ce mercredi et durera au moins jusqu’à la fin du mois de juillet. Réfugié tchétchène arrivé en Autriche à 16 ans, il est accusé de s’être rendu en Syrie en 2013 et d’y avoir dirigé une unité de l’Etat islamique jusqu’en 2015. Son avocat explique dans les médias locaux que si le jeune homme se trouvait bel et bien dans ce pays en guerre, c’était en réalité pour tenter de retrouver la tombe d’un beau-frère disparu.

Lire la suite « Le procès d’un jihadiste relance la question de l’islam radical »