Le suicide de « Dr Lisa-Maria » met l’Autriche en émoi

Plusieurs villes du pays ont organisé des rassemblements après le décès de la médecin, très engagée pour la vaccination contre le Covid-19 et harcelée par des antivax. Sa mort relance les débats sur la haine en ligne.

Les cloches retentissent pendant de longues minutes, puis la foule observe le silence sur le parvis de la cathédrale Saint-Etienne. C’est ainsi que plus de 3 000 Viennois ont décidé d’honorer la mémoire, lundi soir, de Lisa-Maria Kellermayr, elle, qui, justement, refusait de se taire. Quelques centaines d’autres personnes étaient rassemblées au même moment dans les villes de Graz, Linz, Wels et Steyr.

L’Autriche est en émoi depuis la nouvelle : Lisa-Maria Kellermayr, médecin généraliste dans la bourgade de Seewalchen, au bord de l’idyllique lac Attersee, en Haute-Autriche, a mis fin à ses jours dans la nuit de jeudi à vendredi, sur son lieu de travail. Elle avait 36 ans.

Lire la suite « Le suicide de « Dr Lisa-Maria » met l’Autriche en émoi »

In der Kapellmeisterschule

Wie man ein Blasorchester dirigiert und für dieses Ehrenamt (kaum) Nachwuchs findet

Kapellmeister:innen geben nicht nur den Takt an. Sie haben – ehrenamtlich, versteht sich – auch eine Reihe nichtmusikalischer Aufgaben zu erfüllen. Ohne die Männer und Frauen mit dem Taktstock könnten Tausende Musikkapellen in Österreich nicht aufspielen. Mittlerweile findet man kaum mehr Nachwuchs. Inwiefern helfen die Weiterbildungskurse, die der „Österreichische Blasmusikverband“, der mehr als 2 100 Kapellen vertritt, in allen Bundesländern abhält?

Meinen Beitrag ist gestern in der Sendung « Moment » auf Ö1 gesendet worden. Noch 6 Tage lang hier zum Nachhören: oe1.orf.at/player/20220711/685270

Peur sur la diaspora tchétchène

Après deux guerres d’indépendance dans les années 1990, Ramzan Kadyrov a été installé à la tête de la Tchétchénie en 2007, territoire des montagnes du Caucase. Une dictature impitoyable qui a poussé à l’exil près de 150 000 membres de la communauté tchétchène, dont beaucoup sont aujourd’hui installés en Autriche.

Pourquoi les Tchétchènes ont souvent choisi l’Autriche comme pays d’accueil ? Pourquoi la peur règne-t-elle aujourd’hui parmi les opposants exilés ? J’en parlais avec Alice Rouja dans Accents d’Europe sur RFI la semaine dernière (4’50 – si vous voulez sauter les nouvelles de Sarajevo, ce que je ne conseille pas 🙂 ) rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220304-la-guerre-en-ukraine-ravive-de-mauvais-souvenirs-en-bosnie

L’Autriche vote l’obligation vaccinale dans un climat orageux

Malgré les manifestations d’opposants, une loi rendant obligatoire le vaccin anti-Covid à partir de févriera été votée hier par la Chambre des députés. Nouvel épisode dans une stratégie sanitaire qui a beaucoup changé depuis le début de la pandémie…

Quand l’Espagne songe à traiter le Covid comme une grippe et que le Royaume-Uni annonce la fin de l’essentiel des restrictions, l’Autriche navigue dans le sens opposé et rend la vaccination obligatoire. C’est une première en Europe. Les députés autrichiens votent ce jeudi après-midi l’obligation vaccinale contre le Covid-19. Le gouvernement reconnaît que la mesure, qui entrera en vigueur en février, intervient trop tard pour endiguer le variant omicron qui se propage actuellement à toute vitesse dans le pays. Elle devrait en revanche permettre de «se préparer en vue de l’automne prochain», a affirmé le ministre de la Santé, qui s’attend déjà à un nouveau pic épidémique après omicron.

Lire la suite « L’Autriche vote l’obligation vaccinale dans un climat orageux »

Boostés ou confinés : les Autrichiens face au mur du vaccin anti-Covid

Confronté à une hausse des contaminations, Vienne a décidé d’un confinement des réfractaires au vaccin depuis ce lundi. Le gouvernement espère les inciter à se faire immuniser.

Il est pile 9 heures ce lundi, dans le XXIIe arrondissement de Vienne. Devant l’Austria Center, un centre de congrès transformé en centre de vaccination, le maire est venu inaugurer un programme à destination des enfants à partir de 5 ans. Le sérum Pfizer-BioNTech, qui leur est administré ici dès ce lundi, n’a pas encore reçu l’aval de l’Agence européenne des médicaments pour cette tranche d’âge, mais le dirigeant social-démocrate de la capitale ne veut pas attendre, au vu de la multiplication des infections en Autriche. «Nous devons prendre des mesures le plus tôt possible pour éviter d’être contraints par la suite à des décisions plus drastiques», explique Michael Ludwig.

Dans la file d’attente de ceux qui sont venus se faire vacciner, Kitti, 35 ans, patiente avec sa fille. Cette dernière n’aura 5 ans que dans quelques jours, mais Kitti espère qu’elle pourra dès aujourd’hui recevoir sa première dose. «Depuis sa naissance, ma fille a reçu au moins 20 vaccins, raconte-t-elle. Alors pourquoi pas celui-ci ? Dans notre entourage, il y a eu des infections au Covid et je veux la protéger.»

Lire la suite « Boostés ou confinés : les Autrichiens face au mur du vaccin anti-Covid »