Grüßen. Ein kleines Ritual, das schon alles sagt

+++ Hörtipp für morgen +++ 18.15 Uhr auf Ö1 ++++

Ich habe einen « Moment am Sonntag » mit Eva Gänsdorfer gestaltet. Zu hören: Betrachtungen über das Grüßen in Österreich, Erfahrungsberichte von spannenden Menschen (u.a. mir 😉 ) und tolle Musik.

Und wie war es damals? Aus Der deutsche Gruß, Geschichte einer unheilvollen Geste von Tilman Allert

Der Gruß als das kürzeste Stück Gesellschaft.

Das Coronavirus hat unser körperliches Grußverhalten grundlegend verändert. Händeschütteln, Umarmungen und « Bussi Bussi » gehen in Zeiten der Pandemie nicht mehr. Doch auch abseits von Hygienebestimmungen kann Grüßen kompliziert werden: « Grüß Gott » gleicht nicht « Guten Tag », und « Hallöchen » nicht « Sehr geehrte Damen und Herren ». Grußrituale sind Türöffner der Kommunikation, unentbehrlich und sollen Ehrerbietung und Zugehörigkeit vermitteln. Ob mündlich oder schriftlich, Gestik oder Mimik – ein Gruß verrät viel über die Herkunft des Gegenübers, sein Milieu oder eine ganze Generation. Außenstehende müssen die « Codes » des Grüßens kennen. Und das Nicht-Grüßen ist auch ein Statement. Eine Reflexion über Gesten und Worte, die Menschen meist automatisch vollziehen, ohne an deren soziale und kulturelle Bedeutung zu denken.

oe1.orf.at/programm/20210307/630717/Hallo-Gruess-Gott-Guten-Tag-Gruessen-als-Alltagsritual

Un nouveau mémorial de la Shoah à Vienne : pourquoi maintenant ?

L’Autriche va ériger un nouveau mémorial de la Shoah. Le chantier vient de démarrer à Vienne et doit s’achever à l’automne 2021. L’occasion d’une réflexion sur le passé de l’Autriche, le travail de mémoire et l’antisémitisme actuel, j’en parlais avec Juliette Rengeval dans Accents d’Europe sur RFI la semaine dernière et c’est à écouter ici (à partir de 6’20) : www.rfi.fr/fr/podcasts/20200701

Un cours d’autodéfense pour les musulmanes

Depuis décembre dernier, l’Autriche est dirigée par une coalition de la droite conservatrice avec l’extrême droite du parti FPÖ, suite à une campagne dominée par les thèmes de l’immigration et de l’asile. Alors qu’ils sont souvent accusés de communautarisme, certains musulmans autrichiens répondent en dénonçant ce racisme ambiant. C’est le cas de l’association « Réseau de la société civile musulmane », qui va même jusqu’à organiser un cours d’autodéfense pour les femmes et en particulier les porteuses de voile ! J’ai demandé à ses participantes pourquoi elles y sont venues. Elles sont très intéressantes et vous pouvez les écouter ici : www.rfi.fr/emission/2018040 (à partir de 6’50)

Polémique autour des jardins d’enfants musulmans à Vienne

Ils sont dans le viseur de celui qui sera sans doute le prochain chancelier conservateur, Sebastian Kurz. En Autriche, les jardins d’enfants musulmans doivent essuyer les critiques très politiques qui se sont multipliées, durant la campagne pour les législatives. Communautarisme, ghettoïsation ou, au contraire, développement dans le respect d’une culture et d’une religion minoritaire ? Le débat se poursuit. Je suis allée visiter une de ces crèches, privées et controversées.

Mon reportage pour « Accents d’Europe » à écouter ici : www.rfi.fr/emission/20171106-autriche-jardins-enfants-musulmans-grece-santorin-hongrie-citadins-amnesiques