En un mot : « Schwurbler »

ou Schwurbler*in.

En Autriche, comme dans le monde entier, la pandémie de Covid a fait entrer beaucoup de termes techniques dans le langage quotidien, comme « incidence » ou « masque FFP2 ». Il y a aussi de nouveaux mots, qui sont … disons moins techniques, mais non moins symptomatiques de notre époque. C’est le cas du mot allemand, très populaire en Autriche : « Schwurbler ». Je vous préviens, c’est plutôt une injure. Qui sont les personnes qui sont accusées d’être des « Schwurbler », une sorte « affabulateurs de l’époque post-factuelle », pour paraphraser le chercheur Jakob-Moritz Eberl, que j’ai interviewé, et que dit ce mot de notre époque ? –> La réponse dans ma chronique en fin d’émission dans « Accents d’Europe » sur RFI : www.rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20220120-me-too-en-europe-o%C3%B9-en-est-on

L’Autriche vote l’obligation vaccinale dans un climat orageux

Malgré les manifestations d’opposants, une loi rendant obligatoire le vaccin anti-Covid à partir de févriera été votée hier par la Chambre des députés. Nouvel épisode dans une stratégie sanitaire qui a beaucoup changé depuis le début de la pandémie…

Quand l’Espagne songe à traiter le Covid comme une grippe et que le Royaume-Uni annonce la fin de l’essentiel des restrictions, l’Autriche navigue dans le sens opposé et rend la vaccination obligatoire. C’est une première en Europe. Les députés autrichiens votent ce jeudi après-midi l’obligation vaccinale contre le Covid-19. Le gouvernement reconnaît que la mesure, qui entrera en vigueur en février, intervient trop tard pour endiguer le variant omicron qui se propage actuellement à toute vitesse dans le pays. Elle devrait en revanche permettre de «se préparer en vue de l’automne prochain», a affirmé le ministre de la Santé, qui s’attend déjà à un nouveau pic épidémique après omicron.

Lire la suite « L’Autriche vote l’obligation vaccinale dans un climat orageux »

Boostés ou confinés : les Autrichiens face au mur du vaccin anti-Covid

Confronté à une hausse des contaminations, Vienne a décidé d’un confinement des réfractaires au vaccin depuis ce lundi. Le gouvernement espère les inciter à se faire immuniser.

Il est pile 9 heures ce lundi, dans le XXIIe arrondissement de Vienne. Devant l’Austria Center, un centre de congrès transformé en centre de vaccination, le maire est venu inaugurer un programme à destination des enfants à partir de 5 ans. Le sérum Pfizer-BioNTech, qui leur est administré ici dès ce lundi, n’a pas encore reçu l’aval de l’Agence européenne des médicaments pour cette tranche d’âge, mais le dirigeant social-démocrate de la capitale ne veut pas attendre, au vu de la multiplication des infections en Autriche. «Nous devons prendre des mesures le plus tôt possible pour éviter d’être contraints par la suite à des décisions plus drastiques», explique Michael Ludwig.

Dans la file d’attente de ceux qui sont venus se faire vacciner, Kitti, 35 ans, patiente avec sa fille. Cette dernière n’aura 5 ans que dans quelques jours, mais Kitti espère qu’elle pourra dès aujourd’hui recevoir sa première dose. «Depuis sa naissance, ma fille a reçu au moins 20 vaccins, raconte-t-elle. Alors pourquoi pas celui-ci ? Dans notre entourage, il y a eu des infections au Covid et je veux la protéger.»

Lire la suite « Boostés ou confinés : les Autrichiens face au mur du vaccin anti-Covid »

Déconfinement en vue en Autriche

Lumière au bout du tunnel : en Autriche, le nombre des nouvelles infections au Coronavirus est en recul. Le chancelier Sebastian Kurz a annoncé hier un assouplissement des mesures restrictives de lutte contre l’épidémie pour les commerces, qui doit prendre effet par étapes à partir de la semaine prochaine. J’expliquais tout ça hier sur les antennes de la RTBF: www.rtbf.be/auvio/detail_le-journal-de-18h?id=2621711