Sebastian Kurz sur la sellette à cause d’une enquête pour corruption

Entre 2016 et 2018, le conservateur aurait utilisé de l’argent public pour s’acheter une couverture favorable dans les médias et asseoir sa carrière. Une situation qui compromet la stabilité de la coalition au gouvernement.

L’atmosphère était tendue depuis des semaines, quelque chose se préparait en cachette, un parfum de scandale planait déjà à Vienne. Mercredi, l’affaire a finalement été exposée au grand jour, et à grand fracas. A six heures du matin, la chancellerie fédérale, siège du chef du gouvernement autrichien, a fait l’objet d’une perquisition, en même temps que le ministère des Finances et la centrale du parti conservateur, celui du chancelier Sebastian Kurz. Le parquet anti-corruption autrichien a ouvert une enquête contre Kurz et plusieurs de ses proches. Une situation exceptionnelle en Autriche, un pays qui a pourtant connu une série de remous politiques intenses ces dernières années.

A l’époque où il n’était encore que ministre des Affaires étrangères, […]

Lire la suite « Sebastian Kurz sur la sellette à cause d’une enquête pour corruption »

Les Verts face à la pratique du pouvoir, le boom de l’école à la maison et des nouvelles de l’antigermanisme autrichien #Piefkes

Des activistes environnementalistes occupent un chantier de route à Vienne. #LobauBleibt

Ce lundi, lendemain des élections allemandes, Accents d’Europe s’intéressait aux Verts. Vont-ils entrer au prochain gouvernement ? En attendant le verdict à Berlin, nous jetions un œil sur l’Autriche, qui pourrait inspirer au-delà des frontières, puisque, ici, les Verts sont installés dans certains ministères depuis un an et demi. Mais ils gouvernent aux côtés d’un parti conservateur avec lequel ils ont peu de points de convergence… Les Verts confrontés à la pratique du pouvoir et ce qu’en pensent les militants environnementalistes qui occupent un chantier de route à Vienne : voici le sujet de mon reportage que vous pouvez ré-écouter ici (à partir de 3’45) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210927-allemagne-apr%C3%A8s-les-%C3%A9lections-quelle-place-pour-les-verts

Et puis, pour se détendre, un sujet sur le mot « Piefke ». Prière de ne pas l’utiliser : c’est une insulte ! Très répandue en Autriche, puisqu’il s’agit de s’en prendre aux Allemands. Elle dit quelque chose de l’histoire de la relation de l’Autriche à l’Allemagne, je vous laisse écouter cela ici (à partir de 16:50) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210921-angela-est-elle-f%C3%A9ministe

Et puis, je vous signale le boom des déscolarisations en Autriche. Pourquoi tant de parents ont-ils fait le choix de faire l’école eux-mêmes en cette nouvelle année scolaire ? Et oui, cela tient à la pandémie… Mais pas forcément pour les raisons auxquelles on pourrait s’attendre (à partir de 6:00) : rfi.fr/fr/podcasts/accents-d-europe/20210915-en-allemagne-des-enfants-de-moins-de-12-ans-vaccin%C3%A9s-contre-le-covid

140 ou 130 km/h ? La bataille de la vitesse sur l’autoroute

autoroute autrichienne à 140

Depuis le début du mois, les Autrichiens n’ont plus le droit de rouler à 140 kilomètres/heure sur l’autoroute. C’était autorisé sur deux tronçons dans le cadre d’un « test » lancé en août 2018, par l’ancien ministre des Transports et figure de l’extrême droite, Norbert Hofer. Sauf que, suite à un scandale, son parti a quitté le gouvernement au printemps dernier. Ce sont maintenant les Verts qui gouvernent aux côtés du parti conservateur ! Et la première décision de la nouvelle ministre a été de mettre fin à l’expérimentation. Retour à la vitesse maximale de 130 sur toutes les autoroutes autrichiennes.

Comment les automobilistes prennent-ils cette bataille politique ? Je suis allée me rendre compte sur l’un des tronçons-tests, pendant les dernières heures de l’autorisation de rouler à 140. Mon reportage pour La Semaine de l’Europe est à écouter ici : www.rtbf.be/auvio/detail_la-semaine-de-l-europe?id=2609714

Mais qui sont les opposants au FPÖ en Autriche ?

… mais oui, il y en a !

Une chaîne de lumière pour protéger le quartier ministériel des ministres du FPÖ.
Une chaîne de lumière pour protéger symboliquement le quartier gouvernemental des ministres du FPÖ, à la mi-novembre à Vienne.

L’Autriche est loin d’en avoir fini avec l’extrême-droite puisqu’un nouveau gouvernement associant les conservateurs de l’ÖVP et le parti FPÖ devrait être investi le 20 décembre 2017, deux mois après les législatives. Si elle n’est plus taboue, la participation d’un parti d‘extrême droite à l’exercice du pouvoir mobilise néanmoins certains opposants.

L’opposition se trouve-t-elle dans les partis politiques ? Pas vraiment. Mais où donc ? Et pourquoi ? La réponse à écouter dans « Accents d’Europe » d’hier : www.rfi.fr/emission/20171204-autriche-opposants-extreme-droite-fpo