Des voix d’émigrés juifs de retour en Autriche

Philipp Rohrbach et Adina Seeger,  Austrian Heritage Archive
Les historiens Philipp Rohrbach et Adina Seeger, à l’Institut Wiesenthal d’études sur la Shoah (le bureau sur la photo a d’ailleurs appartenu au « chasseur de nazis » Simon Wiesenthal)

Depuis 20 ans, de jeunes Autrichiens ont réalisé aux États-Unis et en Israël de longues interviews avec des émigrés juifs qui ont quitté l’Autriche avant la seconde guerre mondiale pour fuir les persécutions nazies. Ils sont parmi les derniers témoins du génocide. Deux historiens viennois ont maintenant entrepris de rendre ces témoignages accessibles à tous, en anglais et en allemand, sur le site austrianheritagearchive.at.

Ce projet de mémoire n’est pas sans actualité, alors que la question des réfugiés syriens libère des paroles racistes et que le FPÖ, un parti dont les membres se sont fait remarquer par des sorties négationnistes par le passé, est en passe d’entrer au gouvernement.

À écouter sur le site d’Accents d’Europe dans l’émission d’hier (à partir de 11’30) : www.rfi.fr/emission/20171212-insectes-nourriture-lutte-rechauffement-climatique-finlande-magasins-restaurants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s