Dans un train de nuit en Autriche, discussions vertes avant les législatives

Deux articles pour Libération, pour vous parler du vote de dimanche, qui nous tient en haleine.

Le contexte : www.liberation.fr/planete/2019/09/26/elections-en-autriche-les-conservateurs-favoris-la-coalition-en-question_1753839

Et puis ce reportage.

Entre couchettes de première et compartiments de seconde, les Autrichiens parlent de ce mode de transport et de l’écologie qui s’est imposée dans la campagne électorale.

Vienne, gare centrale, 23 heures. Norbert Steinkopf patiente tranquillement. La compagnie ferroviaire autrichienne ÖBB lui a envoyé un mail pour le prévenir que son Nightjet 246 à destination de Brégence partirait avec neuf minutes de retard. Le jeune informaticien allemand affectionne les trains de nuit. «C’est dommage que chez nous, en Allemagne, il n’y en ait plus». Alors que la plupart des pays européens liquident leurs lignes de nuit, la compagnie OBB investit à tour de bras. Elle en a même racheté à la Deutsche Bahn allemande. Un choix probablement rentable, car les Autrichiens n’hésitent pas à utiliser ce mode de transport. En moyenne, un Autrichien parcourt près de 1 400 kilomètres de rails par an. En Europe, seuls les Suisses font mieux.

«Si tous les pays pouvaient penser comme l’Autriche…» soupire un quinquagénaire en veste vert citron, avant de grimper dans un wagon. Originaire du Vorarlberg, région montagneuse la plus occidentale du pays, ce «grand fan du train de nuit» est convaincu de l’importance de sauvegarder l’environnement. Pour lui pas de doute : son pays va dans la bonne direction.

L’Autriche a beau paraître verte dès lors qu’il s’agit de secteurs tels le ferroviaire, l’agriculture bio ou encore les énergies renouvelables, elle est nettement moins sur d’autres sujets, malgré des citoyens qui se disent toujours plus concernés par les questions environnementales. La plupart des partis politiques l’ont d’ailleurs bien compris: pendant cette campagne pour les législatives, ils y sont allés de leurs propositions environnementalistes, plus ou moins sérieuses.

A Vienne, le train démarre doucement. […]

La suite sur le site de Libération : www.liberation.fr/planete/2019/09/27/dans-un-train-de-nuit-en-autriche-discussions-vertes-avant-les-legislatives_1753773

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s